MXGP : Tony Cairoli fête son 9e titre de Champion du Monde !!!

Les célébrations concluent une saison durant laquelle Cairoli a dominé quasiment toutes les statistiques 2017. Il s’est adjugé le plus grand nombre de pole positions (six) et a mené durant le plus grand nombre de tours, engrangé neuf victoires (un total seulement dépassé par Jeffrey Herlings ce dimanche à Assen), décroché six Grands Prix sur 18 up jusqu’au rendez-vous néerlandais pour grimper in fine à 13 reprises sur le podium. Il convient de noter qu’après deux années marquées par  des blessures, Cairoli a su conserver le maillot de leader dès la septième journée pour démontrer qu’à 31 ans, il demeure le roi au cours d’une saison MXGP reconnue comme la plus disputée à ce jour.

2017 s’est avérée un millésime d’exception pour l’ensemble de l’équipe Red Bull KTM. Herlings, le triple champion du monde en MX2, est devenu un protagoniste authentique aux visées sur le titre 2018 dès sa saison inaugurale avec la KTM 450 SX-F alors que Glenn Coldenhoff revenait sur le podium en MXGP. Le succès en MX2 est aussi à portée de guidon grâce aux performances de Pauls Jonass et aux départs prolifiques de Jorge Prado. Le zénith a été atteint au Grand Prix de Belgique qui a vu les trois pilotes MXGP monopoliser le podium. Herlings s’est aussi montré excellent aux États-Unis avec une carte-blanche victorieuse lors du Lucas Oil AMA Pro National final en Indiana.

La une de l’année revient toutefois à Cairoli et à son retour fantastique après un bras cassé en 2015 et des dommages nerveux/ et au cou (qui ne l’ont pas empêché de terminer dans le groupe de tête de la compétition). Il s’est à nouveau imposé au Grand Prix et se rapproche donc encore de la série record de Stefan Everts, affichant dix titres mondiaux et 101 victoires (Tony en est à 83).

Tony Cairoli : « Il s’agissait d’un championnat crucial à mes yeux. Nous ne figurions pas parmi les favoris. Tous ceux qui ont eu la dent dure [en doutant et critiquant] ont le bonjour d’Alfred. Je sais ce qu’il faut pour assurer un championnat solide et constant. C’est notre réussite et j’en suis ravi. Vraiment une saison hallucinante, l’une de mes meilleures. C’est étonnant que je puisse encore progresser après quelque quinze années en championnat du monde. J’en suis fier et je pense pouvoir m’efforcer encore pour m’améliorer sous certains aspects. Mais pour le moment, je veux profiter de ce titre. C’est mon premier avec la KTM 450 SX-F, ce qui le rend vraiment spécial. Les autres concernaient la 350, et malheureusement, pendant ma convalescence, nous n’avons jamais été vraiment en position de tester à fond [la 450]. Cette année, je me sentais très bien sur la moto et nous avons fait de gros progrès cet hiver. »

Tony va maintenant tenter de conclure, cette fois encore, l’année 2017 avec du champagne, lors du Grand Prix du Pays de Montbéliard, le week-end prochain, puis de représenter son pays lors du 71e Motocross of Nations du Matterley Basin le 1er octobre.

Pit Beirer (Directeur Sports mécaniques) : « De nouveau, la combinaison Cairoli-KTM nous a offert un moment spécial dans notre longue histoire de compétition en motocross. Ceci est le fruit de beaucoup d’efforts réalisés par de nombreuses personnes. Tony a offert un spectacle fantastique lors de cette saison, multipliant les instants forts,  démontrant qu’il demeure la référence dans la catégorie et servant de modèle à tous les gamins qui rêvent de devenir professionnels dans ce sport. Jeffrey s’est également montré un prétendant valeureux. Nous ne voyons pas comment 2017 aurait pu tourner encore mieux pour nous. 2018 viendra bientôt occuper nos esprits mais toute l’équipe a vraiment mérité de profiter de cette année. »

Claudio De Carli (ManagerTeam MXGP) : « Tony a remporté une foule de titres d’affilée alors qu’il est difficile de reprendre sa couronne après deux années sur la touche. La KTM 350 SX-F a été essentiellement créée pour lui et son style. En revanche, lorsque nous sommes passés à la 450, Tony était blessé la plupart du temps et nous n’avons pas pu développer la machine autant que nous le souhaitions. Dès son rétablissement, la partie technique a progressé à merveille. Tout s’est harmonisé, et depuis nous travaillons à la perfection. Il a connu une année fantastique. Je me souviens lorsqu’il disait vouloir le titre en début de saison et que nous souhaitions tous le motiver dans ce sens, tout en l’aidant à garder les pieds sur terre. Nous avons trouvé la bonne voie. Chaque titre a son histoire mais celui-ci est spécial et émouvant du fait du come-back de Tony. C’est un pilote incroyable. Tout le monde disait qu’il était trop vieux, fini… mais pas du tout. Je tiens à remercier chacun des membres de l’équipe et de l’usine qui ont tous participé et également Pit et Robert pour leur soutien, leur confiance et cette chance unique de faire partie de l’histoire KTM. »

Robert Jonas (Vice-président Sports mécaniques tout-terrain) : « Les deux années précédentes se sont révélées difficiles pour Tony. Un temps, nous ne savions pas s’il allait pouvoir frapper à nouveau un grand coup. C’est peut-être l’accès de Jeffrey à la catégorie qui lui a donné un regain d’énergie parce qu’en début de saison, il paraissait plus frais et puissant que jamais. Il a vraiment su montrer aux jeunes qu’il restait indétrônable. Il bénéficie d’une telle expérience de pilote avec pléthore de titres dans son escarcelle qu’il figure parmi les plus confiants. La saison prochaine ne va pas être une partie de plaisir pour le reste des compétiteurs dont l’objectif demeure de battre un jour Tony Cairoli. Je veux remercier tout le monde d’avoir travaillé d’arrache-pied car les défis n’ont pas manqué mais notre équipe a su répondre présent. C’est l’un de nos secrets : tout le monde dans notre  « famille » connaît l’objectif et tire dans le même sens. Des jours comme celui-ci sont rares et les podiums en Belgique et en Suisse sont vraiment spéciaux. Cette saison a vraiment été cool ! »

press.ktm.com
media.ktm.com

Résultats MXGP Assen 2017
1. Jeffrey Herlings (NED), KTM (1-1)
2. Romain Febvre (FRA), Yamaha (4-3)
3. Max Anstie (GBR), Husqvarna (3-4)
4. Tony Cairoli (ITA), KTM (2-6)
5. Max Nagl (GER), Husqvarna (10-2)

Classement MXGP 2017 après 18  manches sur 19
1. Cairoli, 710 points (MXGP World Champion 2017) 
2. Herlings, 627
3. Gautier Paulin (FRA), Husqvarna, 571
4. Clement Desalle (BEL), Kawasaki, 544
5. Tim Gajser (SLO), Honda, 485

Résultats MX2 Assen 2017 
1. Jorge Prado (SPA), KTM (2-1) 
2. Pauls Jonass (LAT), KTM (1-7)
3. Jeremy Seewer (SUI), Suzuki (9-3)
4. Calvin Vlaanderen (RSA), KTM (4-4)
5. Thomas Kjer Olsen (DEN), Husqvarna (8-3)

Classement MX2 2017 après 18  manches sur 19
1. Jonass, 735 points
2. Seewer, 694
3. Kjer Olsen, 556
4. Benoit Paturel (FRA), Yamaha, 504
5. Thomas Covington (USA), Husqvarna, 485

sebimxpictures Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire